Le Cloud computing est un espace de stockage externalisé disponible sur Internet. Il présente de nombreux avantages qui ont forcément suscité l’intérêt des entreprises.

Mais une migration optimale engendre changements, temps et argent pour une entreprise. Ce n’est pas si simple…

Dans cet article, nous allons voir en détail comment procéder à une migration vers le Cloud. Quelles sont les stratégies possibles ? quels sont les axes importants à prendre en compte ?

  • En quoi consiste la migration ?

La migration vers le Cloud consiste à passer d’une installation sur site, nouvelle ou déjà existante, vers le Cloud.

Dans d’autres termes, on peut comparer cette migration à un déménagement, un déplacement des données, des applications et des processus informatiques, vers le Cloud.

Lorsque l’on migre vers le Cloud, on cherche une optimisation de sa productivité, réduire certains coûts et profiter de son potentiel.

Cette migration aura un réel impact sur votre entreprise, d’un point de vue organisationnel, technologique, mais également sur vos collaborateurs. C’est un réel changement de fonctionnement.

  • Quels sont les avantages du Cloud ?

  • Quels sont les points à surveiller d’une migration vers le Cloud

Votre premier défi sera d’assurer la fluidité de votre migration. Certains points importants sont ensuite à prendre en compte comme :

  • Les interruptions : la migration vers le cloud peut entraîner une interruption temporaire des serveurs internes plus ou moins longues. Il est nécessaire de prévoir la solution la moins paralysante sur votre productivité : le mieux c’est de prévoir une sauvegarde ou de faire cette migration à un moment qui ne gênera pas le travail de vos collaborateurs (ex : la nuit).
  • Les pertes de données : mettre en place une réelle stratégie de sécurité est primordial lorsque vous migrer vers le Cloud. En effet, vos données sont plus vulnérables.
  • La gestion des ressources : il est possible de devoir mettre en place des formations pour vos collaborateurs, car il s’agit de l’adoption d’une nouveauté au sein de votre entreprise.

Il n’existe pas de « migration type », en réalité cette étape est propre à chaque entreprise, en matière de coûts et de complexité.

Mais il existe des points communs entre toutes les migrations réussies :

La migration vers le Cloud requiert une réflexion en amont. Il faut prendre le temps de se poser les bonnes questions car une migration réussie est complexe à réaliser.

Vous trouverez ci-dessous les différentes étapes pour vous aider à bien vous préparer :

  • Planifier votre migration :

Avant toute opération, il est important de définir le pourquoi et le comment. Ici vous pouvez vous focaliser sur ces 3 étapes :

  • Evaluer votre environnement informatique actuel, afin de savoir les besoins et les acquis.
  • Estimer vos besoins concrètement (par exemple l’espace de stockage nécessaire)
  • Faire appel à un expert. En cas de difficulté, vous pouvez vous faire accompagner dans cette démarche par un prestataire spécialisé comme BA INFO.
  • Choisir si vous conservez un hébergement local et le modèle Cloud qui vous convient :

  • Consulter les différents acteurs clés de l’entreprise :

Pour mener à bien cette migration, il est important de regrouper les bons acteurs. La présence des responsables des différentes fonctions de votre entreprise est donc primordiale. On va principalement solliciter les branches informatiques, sécurité et conformité, mais également les équipes de direction et financières.

Le plus important : VOS COLLABORATEURS. Ce sont ceux qui vont dans le futur utiliser au quotidien vos nouveaux processus. Il faut donc les informer et les sensibiliser à ce nouvel univers pour éviter tous ralentissements.

  • Choisir le bon axe stratégique pour votre migration : « Les 6R » 

1 . Ré-hébergement (Rehosting) :

Il s’agit de la stratégie de migration la plus simple et la plus rapide. Elle consiste à déplacer les données, les applications, les systèmes d’exploitation, sans aucun changement. C’est-à-dire aucune épuration des données obsolètes.

Cette stratégie, également appelé « lift dans shift » est certes la plus rapide, mais présente tout de même un inconvénient. En effet, elle n’exploite qu’une utilisation limitée du Cloud, l’hébergement, et ne va donc pas utilisée d’autre fonctions natives comme l’automatisation

2 . Restructuration (Replatforming)
Aussi connu sous le nom de « lift and optimize », elle consiste à migrer les applications personnalisées de l’entreprise déjà déployées vers le cloud pour une utilisation opérationnelle 24h/24, tout en préservant ses fonctionnalités. On peut voir cela comme un remodelage pour être compatible avec le Cloud.

3 . Refactoriser/ Ré-architecturer (refactoring)
Elle nécessite plus de ressources et plus d’apport financier. Cependant elle offre adaptabilité et performance.
En général cette stratégie répond à un vrai besoin d’amélioration par rapport à l’organisation avant migration. Votre entreprise bénéficiera de plus de fonctionnalités.

4 . Rachat (repurchassing)
Consiste à transférer ses applications vers un cloud Software as a Service (Saas) qui est un logiciel en ligne qui accueillera vos CRM (gestion relation client). Cette stratégie est également appelée « drop and shop ».

5 . Retirer (retire)
Cette stratégie consiste à se débarrasser des applications et des données inutiles et non productives.
Environ 10% du portfolio informatique d’une entreprise est désuet et peut être désactivé*. En supprimant, on réoriente l’attention et le travail des équipes vers des applications à jour.* (6 stratégies de migration d’application vers le cloud (journaldunet.com)

6 . Conservation (retaining)
Il est possible de décider de conserver certains éléments sur l’infrastructure existante. En effet, il se peut qu’après réflexion vous restez frileux face à la migration complète de votre organisation vers le cloud.  
Alors, il est préférable de ne pas se précipiter et donc d’attendre de passer l’intégralité de vos applications ou données sur le cloud computing.
La migration doit être un atout pour votre activité et non un frein.  

Une fois que vous avez pris connaissance des différents choix de migration, vous n’aurez qu’à trouver celle qui s’adaptera le mieux à votre stratégie d’entreprise.

  • Migrer vos données

Maintenant vous connaissez les points clés pour une migration fiable, fluide et sécurisée. Une fois toutes les étapes ci-dessus réalisées vous pouvez migrer !!!

  • Valider la migration

Pour s’assurer que votre migration est un succès, vous pouvez établir un bilan de vos applications avant et après la migration, afin de relever des évolutions de performances, sur le plan technique et commercial.

 

  • Consulter un prestataire spécialisé

Si vous préférez confiez votre migration à un professionnel, c’est la solution de la simplicité et de la tranquillité. Il saura vous accompagner du stade de la réflexion à la formation de vos collaborateurs après migration. C’est le cœur de métier de BA INFO, alors n’hésitez pas à nous consulter pour que nous établissions avec vous un cahier des charges précis pour un tel changement.