• BA Info

Sensibiliser ses équipes à la cybersécurité, pourquoi est-ce indispensable ?

Dernière mise à jour : 6 avr.



La technologie, insuffisante seule face aux cybermenaces


Ces derniers temps, on constate une réelle prise de conscience des entreprises face aux différents risques numériques. D’après le baromètre risque d’Allianz 2021, les cyber-incidents sont la préoccupation n°1 des entreprises françaises. Elles sont alors de plus en plus nombreuses à s’équiper en solutions de cybersécurité pour protéger leurs données et assurer la pérennité de leur activité. Cependant, la technologie seule n’est pas toujours suffisante.


En effet, avec le temps, les techniques des hackers se perfectionnent et évoluent parfois plus vite que la technologie. Leurs attaques deviennent alors de plus en plus difficiles à contrer. Même avec des solutions de cybersécurité très performantes, vous ne serais jamais à 100 % protéger. La technologie constitue donc un point de départ mais pas une fin en soi.



L’humain, un facteur interne de cybermenaces


Au-delà de la technologie, l’utilisateur joue également un rôle capital dans la stratégie de cyberdéfense d’une entreprise. Selon une étude d’IBM, 90% des incidents de cybersécurité découleraient de l’erreur humaine. Un chiffre alarmant dont certaines entreprises n’ont pas toujours connaissance.


La plupart du temps, ces incidents sont dus à de mauvaises pratiques, un manque de connaissance sur les cyber-risques ou encore une négligence de la part d’un collaborateur. Parmi les erreurs les plus fréquentes, on retrouve l’utilisation de mots de passe trop simples et identiques, la consultation de sites web non sécurisés ou encore l’ouverture de liens de phishing reçus dans un e-mail. En bref, des erreurs qui pourraient être évitées grâce à une sensibilisation de ses équipes.



Intégrer l’humain à votre stratégie de cyberdéfense


Souvent perçu comme le maillon faible de la cybersécurité, l’humain doit au contraire être le premier rempart face aux divers risques numériques. Il est donc primordial qu’il soit au centre de votre stratégie de cyberdéfense. Cela passe par des différentes actions, notamment par une sensibilisation régulière et adaptée au contexte de votre entreprise ainsi que la création d’une véritable culture autour de la cybersécurité.


Voici quelques actions que nous vous conseillons de mettre en place :


- Rédigez une charte informatique qui viendra encadrer les pratiques et les usages de vos collaborateurs. Ce document permet l’instauration une politique de sécurité interne. Il doit être mise à la portée de chacun et rédigé en des termes clairs et précis. La charte informatique doit prévoir des sanctions disciplinaires en cas de manquement.


- Sensibilisez sur les cyber-risques pour aider vos collaborateurs à identifier les menaces externes et internes et les amener à adopter les bons comportements pour y faire face. Il est essentiel de rappeler les conséquences possibles et des éventuelles répercussions des cyberattaques sur l’entreprise (interruption d’activité, perte de clients, mauvaise réputation/image, perte de confiance…).


- Formez vos collaborateurs aux bonnes pratiques afin d’éviter une mise en danger l’entreprise et ses données. Faites intervenir un consultant ou un spécialiste informatique qui formera vos équipes sur les bons usages et les bons réflexes à adopter au quotidien.


- Testez les réflexes de vos collaborateurs en réalisant de manière aléatoire des sessions de live-hacking, c’est-à-dire une reproduction factice d’une cyberattaque. Cela permettra d’entrainer vos équipes à repérer un danger et de mettre en pratique les bons gestes.


- Désignez un référent cybersécurité au sein de votre entreprise dont le rôle sera de veiller à la bonne exécution de la charte informatique et le respect des bonnes pratiques.


En prenant conscience de son rôle à jouer dans la cyber-protection de son entreprise, l’utilisateur deviendra plus vigilant et limitera fortement les risques liés aux cybermenaces. Toutefois, il est important de ne pas faire l’impasse sur le plan de reprise d’activité car une maladresse ou un manque d’attention d’un collaborateur n’est jamais inévitable.

85 vues0 commentaire