• BA Info

Les 5 gestes à adopter pour réduire sa pollution numérique

Mis à jour : 17 déc. 2020


Le numérique fait intégralement partie de notre quotidien. Chaque jour, nous effectuons des recherches sur internet, nous envoyons des e-mails, nous passons des appels… Il est aujourd’hui difficile de se passer de notre smartphone et notre ordinateur, et plus encore dans notre vie professionnelle.


Notre utilisation du numérique s’intensifie au fil des années. Et pour cause, les nouvelles technologies améliorent nos échanges, facilitent le partage de l’information et nous offrent de multiples possibilités (communication instantanée, vidéoconférence…). Nous sommes de plus en plus équipés et nous renouvelons très rapidement nos équipements. Mais cela n’est pas sans impact sur notre environnement.


La face cachée du numérique


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le numérique n’est pas si écologique… Certes, il réduit notre consommation de papier et limite la déforestation mais c’est aussi un grand consommateur d’énergie.


Selon ADEME, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, le numérique est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2025 du fait de l’augmentation continue de nos usages. Les émissions de CO2 provenant de ce secteur sont dues majoritairement au fonctionnement d’Internet et à la fabrication de nos équipements informatiques.


La pollution numérique en quelques chiffres :

  • Si internet était un pays, il serait le 3ème consommateur mondial d’électricité.

  • Stocker un mail pendant un an émet 10g de CO2

  • Une recherche d’1 min sur Internet consommerait 100 watts (soit 1,66 Wh)

  • 1 an de recherches internet équivaudrait à la consommation annuelle d’électricité d’un pays comme la Norvège

  • Seulement 5% des appareils numériques sont recyclés dans le monde

  • 47 % des émissions de CO2 sont dues aux équipements informatiques

  • 60 000 milliards de spams envoyés / an et produisent autant de pollution qu’une voiture faisant 1 million de fois le tour de la terre


Alors, comment agir ?


Aujourd’hui, il est plus que nécessaire de diminuer notre empreinte sur l’environnement. Que ce soit individuellement ou collectivement, il est à la portée de tous de modifier son comportement et changer certaines mauvaises habitudes.


Il est possible de réduire la pollution numérique que l’on produit chaque jour grâce à des gestes simples et plein de bons sens. Malheureusement, peu de personnes les connaissent en raison d’un manque de communication.


Pour vous aider à adopter une démarche plus écologique sans contraindre excessivement vos usages numériques, BA Info vous donne quelques conseils avec des actions concrètes à mettre en place.



1# Équipez et déséquipez-vous de manière responsable


  • Achetez des appareils durables dans le temps

Renseignez-vous sur la durabilité des appareils que vous souhaitez acheter pour éviter de les échanger trop régulièrement. Passez de 2 à 4 ans d’usage pour un ordinateur ou une tablette améliore de 50% son bilan environnemental.


  • Entretenez et réparez vos équipements informatiques

Pour éviter certaines pannes irréversibles, optimisez un maximum la protection de vos appareils contre les virus et les malwares. Privilégiez, lorsque c’est possible, la réparation au remplacement.

Si votre système d’exploitation est obsolète, ne rachetez pas un nouvel ordinateur par automatisme. Renseignez-vous sur la possibilité de changer uniquement le système d’exploitation.


  • Ne démultipliez par vos équipements inutilement

Il existe des solutions permettant de réaliser un ensemble d’usages numériques sans nécessité l’utilisation de plusieurs appareils. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels avant d’effectuer vos achats.


Les imprimantes multifonctions ou la téléphonie IP, par exemple, regroupent de nombreuses fonctionnalités sur un seul et même appareil.


En savoir plus : Livret blanc sur la téléphonie IP

  • Recyclez votre matériel usagé et obsolète

La plupart des matériaux de vos appareils numériques sont recyclables et réutilisables. Ne les conservez pas chez vous ! De nombreux organismes sont à votre disposition pour collecter et recycler vos anciens équipements informatiques et téléphoniques.


Qui peut m’aider ?


LaCollecte.Tech : une plateforme solidaire créée par Emmaüs destinée à recueillir les dons de matériels des entreprises (anciens ordinateurs portables, tablettes et smartphones) pour leur donner une seconde vie.

Ecosystem : un Eco-organisme à but non lucratif (agréé par les pouvoirs publics) qui organise la collecte, la dépollution et le recyclage des équipements électriques et électroniques.

Weeefund : une association ayant pour mission de lutter contre la fracture numérique et de réduire le gaspillage électronique. De la collecte, au recyclage en passant par la réparation, Weeefund gère toutes les étapes de la seconde vie des ordinateurs.



2# Nettoyez votre boite mail et allégez vos e-mails


  • Faites le tri dans votre boite mail

Supprimez définitivement les e-mails dont vous n’avez plus besoin et désinscrivez-vous des newsletters que vous ne lisez plus.

Besoin d’aide ? Il existe des solutions, voici celles que nous vous conseillons :


Cleanfox : une application qui supprime et bloques-en un clic les e-mails, les spams et newsletters que vous ne souhaitez plus recevoir.


Vade Secure : un logiciel qui, dans un premier temps, analyse le trafic de votre boite mail et dans un second temps, bloque les spams et les e-mails indésirables.


  • Optimisez vos e-mails avant l’envoi

Ne démultipliez pas le nombre destinataires. Envoyez vos e-mails aux personnes réellement concernées par leurs contenus.

Supprimez les pièces jointes des e-mails auxquels vous répondez.


  • Réduisez la taille des fichiers que vous transmettez

Pensez à compresser vos fichiers volumineux et à réduire la définition des images et des vidéos.

Vous pouvez utiliser des sites de dépôt temporaire comme Wetransfer pour envoyer vos fichiers (documents, image, vidéo…). Les données seront automatiquement supprimées au bout de quelques jours.


Lire aussi : Infographie l'empreinte écologique de nos e-mails




3# Naviguez sur Internet de façon méthodique et éthique


  • Optimisez vos recherches sur le web

Réduisez le nombre de requêtes que vous effectuez sur internet. Pour cela, utilisez des mots clés précis et tapez correctement votre demande pour ne pas à avoir la modifier ou la corriger.


Enregistrez dans « vos favoris » les adresses des sites web que vous utilisez régulièrement pour éviter de solliciter les serveurs du moteur de recherche. Servez-vous également de votre historique de recherche.


  • Évitez d’ouvrir de trop fenêtres de navigation

Fermez les fenêtres de votre navigateur que vous n’utilisez plus. Ainsi vous réduirez votre consommation d’énergie et optimiserez la puissance de votre ordinateur.


  • Utilisez des navigateurs web éthique

Certains moteurs de recherche vous permettent de soutenir financièrement une cause écologique sans dépenser 1 centime.


Ecosia : pour chaque recherche effectuée sur ce moteur de recherche, vous contribuerez à la plantation d'arbres.


Lilo : un moteur de recherche français & solidaire qui vous permet de financer gratuitement des projets solidaires grâce à vos recherches internet (ex : déforestation, les enfants malades…).



4# Limitez votre consommation d’énergie


  • Débranchez vos chargeurs d’ordinateur et de téléphone

Ne laissez-pas vos chargeurs branchés sur une prise inutilement. Lorsque la batterie de votre smartphone et de votre ordinateur est à 100%, débranchez-les.


  • Désactivez les fonctionnalités inutilisées

Si vous n’utilisez pas les fonctions GPS, Wifi ou Bluetooth, désactivez-les. Cela permettra de le charger vos appareils moins souvent et de réduire votre consommation d’énergie.

L’activation du mode avion est quant à lui conseillé lorsque vous ne vous servez pas d’internet.


  • Réalisez quelques réglages sur vos appareils

Baissez la luminosité de vos différents écrans. Que ce soit pour vos yeux ou pour votre batterie, cela n’en sera que plus bénéfique.


  • Débranchez vos équipements lors d’une longue absence

Ordinateurs, imprimantes ou encore box internet… même éteints, ils continuent à consommer de l’énergie. Pensez à les débrancher lorsque votre vous vous absentez longuement ou lorsque vos locaux sont temporairement fermés.


Attention : ne débranchez pas votre serveur, votre routeur et votre Switch.



5# Repensez le stockage de vos données


  • Privilégiez le stockage en local de vos données

Stockez uniquement le nécessaire sur Cloud pour limiter la pollution produite par les datas center. Sauvegardez le maximum de données sur des serveurs en local. Privilégiez l’installation d’un serveur NAS pour stocker vos données en local et y avoir également accès à distance.


  • Supprimez les fichiers et données inutiles

Conservez en priorité les données qui vous sont réellement utile. Ne gardez pas documents ou fichiers dont le contenu est obsolète. Économisez ainsi de l’espace et réduisez la pollution la numérique émanant des serveurs.


Pensez également à supprimer les données personnelles des personnes inactives depuis 3 ans de votre base de données. En plus de vous libérez de la place, vous serez conforme à la RGPD (Règlement Européen sur la Gestion des données personnelles).



Sources :


ADEME | Greenpeace | Les Échos | TV5 Monde



Pour plus de conseils, contactez-nous ou rendez-vous sur notre LinkedIn !

France

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2021 by BA Info.

Prestataire en maintenance informatique Yvelines (78), infogérance, fibre pro entreprise, cloud, standard téléphonique Voip, sécurité informatique, télécommunication, ...