• BA Info

La perte de données : comment l’éviter ?

Mis à jour : janv. 27

A l’heure de la digitalisation, le volume des données numériques ne cesse de se démultiplier de façon vertigineuse. On constate une croissance de +700% en France, entre 2016 et 2018. Ces données, dont l’exploitation est précieuse pour les entreprises, doivent être protégées face aux différentes menaces, qu’elles soient externes comme internes.


Les risques liés à la perte de données


Pour une entreprise, les conséquences de la perte de donnée sont édifiantes. Les premiers effets se font ressentir au niveau opérationnel avec le ralentissement progressif, voire l’arrêt partiel ou complet de l’activité. Ne pouvant plus accéder à des informations, documents ou autres données essentielles, les équipes sont contraintes à cesser leur travail ou se limiter à certaines tâches.


Sur le plan commercial, le ralentissement ou l’arrêt de l’activité peut entrainer d’importantes pertes sur les ventes ou la non-signature de contrat. Pour certains cas, on observe également une augmentation du taux attrition et une diminution de la part de marché. Plus le cycle de vente est court, plus les pertes « commerciales » seront immédiates.


Les répercussions de la perte de données sont également financières. Selon l’étude menée par la société Splunk, le coût moyen des interruptions de service est estimé à 115.000 euros. Ce coût varie en fonction des secteurs d’activité.