Cybersécurité : 5 idées pour mieux sensibiliser vos équipes

Dernière mise à jour : 12 avr.



Les entreprises prennent progressivement conscience du rôle clé que joue la sensibilisation dans leur stratégie de cyberdéfense. Elles sont de plus en plus nombreuses à initier leurs équipes aux bonnes pratiques informatiques et à les informer des risques cyber existants.


Mais on constate que les actions menées restent encore insuffisantes ou que les méthodes de sensibilisation employées sont parfois inefficaces. Alors pour vous aider, nous vous partageons 5 idées à suivre sans hésitation pour sensibiliser efficacement vos collaborateurs.


Lire aussi : sensibiliser ses équipes à la cybersécurité, pourquoi est-ce indispensable ?




#1 – Donner du sens


Pour sensibiliser efficacement ses équipes, il ne suffit pas de simplement délivrer des consignes ou des indications. Il est nécessaire de leur donner du sens ! La notion de sens à toute son importance. Elle permet de comprendre pourquoi l’on doit faire les actions demandées et susciter ainsi un plus fort intérêt pour celles-ci.


En cybersécurité, il est essentiel que vos collaborateurs comprennent leur rôle à jouer dans la stratégie de cyberdéfense de leur entreprise. Ils doivent appréhender les risques existants et connaître l’impact de leurs usages numériques quotidiens sur la sécurité du système d’information. Cela vous permettra de donner du sens aux règles d’utilisation et aux bonnes pratiques que vous leur indiquerez lors de vos sessions de sensibilisation. Ils comprendront plus aisément l’intérêt de ces consignes et les appliqueront avec plus de conviction.



#2 - Éveiller les consciences par la pratique


La théorie, c’est bien mais associée la pratique, c’est encore mieux ! Ces deux méthodes d’apprentissage sont complémentaires. En cybersécurité, la pratique peut se traduire par la réalisation de simulations phishing. Ces simulations ont comme intérêt de mettre vos collaborateurs en condition réelle et de les entrainer à réagir du mieux possible en cas de cyberattaques. Ils pourront ainsi mettre en pratique les différentes consignes délivrées lors de sessions de formation et acquérir plus rapidement des automatismes.


En outre, les simulations phishing vous permettront d’évaluer si les actions de sensibilisation réalisées au préalable ont porté leurs fruits et d’ajuster votre stratégie de sensibilisation en conséquence.


En savoir plus : Avez-vous pensé à la simulation phishing ?





#3 – Opter pour des formats interactifs et ludiques


Le choix du (ou des) format(s) de vos actions de sensibilisation ne doit pas être laissé au hasard. Certains sont plus propices à une meilleure mémorisation de l’information. Ne vous contentez pas de diffuser des dépliants et de réaliser des conférences. Favorisez des formats ludiques, laissant place à une plus grande interactivité.


D’après « le cône d’apprentissage » d’Edgar Dale, on retient davantage ce que l’on expérimente, ce que l’on dit et ce que l’on met en pratique. C’est pourquoi, vous devez choisir des formats de sensibilisation participatifs et ludiques comme des jeux (quiz), des ateliers, des débats, des simulations… etc. Ainsi, vous captez plus facilement l’attention de vos équipes et favorisez un meilleur ancrage mémoriel. De plus, ces formats permettent de s’assurer au mieux de la bonne compréhension des messages véhiculés.


N’hésitez pas à combiner plusieurs formats, vous atteindrez plus rapidement vos objectifs et vos actions de sensibilisation n’en seront que plus efficaces !



Le cône d'apprentissage d'Edgar Dale - BA INFO
Le cône d'apprentissage d'Edgar Dale - BA INFO


#4 - Favoriser un apprentissage en continu


Le choix du format n’est pas le seul critère à prendre en compte dans votre stratégie de sensibilisation. Vous devez également tenir compte de la fréquence à laquelle vous allez délivrer l’information et sensibiliser vos collaborateurs. Évitez, par exemple, de mener des actions de sensibilisation qu’une seule fois dans l’année sur une journée entière. Vos collaborateurs risquent de ne pas retenir toutes les informations essentielles qui auront été évoquées. Pour rappel, notre capacité de concentration se limiterait à 90 minutes…


Pour être efficace, il est préférable de réaliser plusieurs sessions espacées dans le temps et de privilégié des formats courts s’intégrant plus facilement à l’emploi du temps de vos équipes. Cela permettra un meilleur ancrage mémoriel et de générer un niveau de vigilance élevé plus constant.


Le programme d’e-learning peut être une solution intéressante que ce soit en termes de format comme de rythme de sensibilisation. Pour cela, il doit être personnalisable suivant de l’activité de l’entreprise et adapté au niveau de connaissance de vos collaborateurs.





#5 - Responsabiliser pour favoriser l’engagement


Pour de meilleurs résultats, responsabilisez vos collaborateurs en les rendant acteurs de votre politique de cybersécurité. En s’impliquant davantage, vos équipes deviendront plus vigilantes et plus concernées par les mesures de sécurité informatique en place dans votre entreprise.


Vous pouvez par exemple nommer des collaborateurs qui auront le rôle de « référent cybersécurité ». Ils seront le point de repère de vos équipes en matière de bonnes pratiques informatiques et pourront vous faire des remontées terrain sur la compréhension et l’application des consignes.


Vous pouvez également responsabiliser chaque collaborateur en portant à leur connaissance une charte informatique dans laquelle est inscrite leurs droits et leurs obligations en matière d’usage numérique.


Lire aussi : La charte informatique : superflue ou indispensable pour la sécurité numérique de l’entreprise ?


38 vues0 commentaire