Cloud public, privé ou hybride : que choisir pour votre entreprise ?

Mis à jour : avr. 9



Le cloud, une technologie incontournable


Le Cloud Computing a le vent en poupe. Depuis plusieurs années, il enregistre l’une des croissances les plus exponentielles sur le secteur de l’informatique. Et pour cause, il constitue un véritable point stratégique en matière de transformation digitale et de gestion de données. Offrant une plus grande flexibilité et agilité, il devient la solution privilégiée par de nombreuses entreprises.



Une vision claire pour une migration sans encombre


Migrer vers une solution Cloud ne s’improvise pas. Il faut préalablement définir une stratégie claire et concise pour éviter les coûts inutiles et une utilisation inefficace du cloud. Comme beaucoup de projets informatiques, le choix de votre modèle Cloud dépendra de vos usages numériques et plus globalement, de vos besoins. Divers critères sont à prendre en compte :


- La taille de l’espace de stockage nécessaire

- Votre exigence en matière de sécurité et de continuité de service

- La sensibilité de vos données

- Les services que vous souhaitez externaliser

- Votre besoin en flexibilité pour faire face aux variations d’activités

- Le budget dont vous disposez … (etc.)


En identifiant ces différents éléments, vous aurez une vision claire de la solution qui conviendra le mieux à votre entreprise. Ensuite, il est nécessaire de s’intéresser aux différents modèles cloud (public, privé, ou hybride) et à leurs avantages respectifs.


Quelle différence entre Cloud public, privé et hybride ?


Le cloud public :


Le cloud public est le format le plus couramment utilisé par les entreprises. L’ensemble de vos données sont stockées sur un serveur, dans un datacenter et sont accessibles via internet. On parle également de cloud mutualisé car les ressources (matériels, espaces de stockage, équipements réseaux) sont partagées entre plusieurs entreprises, appelées également « locataires » Cloud. Ces dernières n’ont bien évidemment pas accès aux données des unes et des autres puisque les espaces de stockage sont cloisonnés.


Le fournisseur de service Cloud est propriétaire du matériel et de l’espace de stockage qu’il met à votre disposition. Il se doit d’assurer sa maintenance et vous garantir une haute accessibilité des données. Vous n’avez donc pas à investir dans des ressources matérielles pour augmenter votre capacité de stockage, ni à engager des frais pour les maintenir à jour.


Le cloud public a également l’avantage d’être scalable. Vous avez la possibilité d’augmenter votre capacité de stockage en fonction de vos besoins, sans devoir réinvestir dans du matériel et sans migrer l’ensemble de vos données sur un autre appareil.



Le cloud privé :


Pour le cloud privé, les ressources sont exclusivement dédiées à l’entreprise. L’espace de stockage et les infrastructures cloud ne sont pas partitionnées entre plusieurs organisations, ce qui apporte un niveau de sécurité hautement élevé.


Les données peuvent être hébergées chez un fournisseur de services cloud ou au sein-même de son entreprise. Contrairement au cloud public, la partie matérielle n’est pas fournie. Il est de la responsabilité de l’entreprise d’investir dans son propre serveur et prévoir la capacité de stockage dont elle aura besoin. La maintenance des services et de l’infrastructure est, elle aussi, à la charge de l’entreprise. Elle est effectuée via un réseau privé.


L’avantage du Cloud privé est de faciliter la personnalisation de son environnement cloud en fonction de ses besoins informatiques et métiers. Il offre donc une plus grande flexibilité et un meilleur contrôle pour l’entreprise.



Le cloud hybride :


Le cloud hybride est une infrastructure qui combine le cloud public et le cloud privé. Vous bénéficiez ainsi des avantages de ces deux formats. D’après l’étude publiée par Nutanix (en 2018), 91% des responsables IT considèrent le cloud hybride comme le modèle idéal pour une entreprise.


Son atout majeur et non des moindres : sa grande flexibilité. Avec le cloud hybride, vous bénéficiez de l’élasticité dont votre entreprise à besoin pour faire face aux variations de la demande. Plus concrètement, si vos besoins de stockage dépassent les ressources disponibles sur le cloud privé, vous pourrez exploiter celles de votre cloud public.


Votre entreprise paie uniquement pour les ressources qu’elle utilise. Elle n’est pas dans l’obligation d’investir dans du matériel supplémentaire pour bénéficier temporairement d’un espace de stockage plus important. Votre entreprise peut ainsi maintenir son infrastructure privée pour héberger ses données sensibles et vous évitez les dépenses inutiles.




Vous souhaitez migrer vers une solution Cloud ? Ou changer celle que vous avez actuellement car elle ne vous convient plus ? BA INFO peut vous accompagner dans votre projet.


Forts de notre expérience dans la gestion des infrastructures IT, nous pouvons vous aider à identifier vos besoins réels et vous guider dans le choix de la solution Cloud idéale.


Contactez-nous pour plus de conseils !


Lire aussi :


- Sauvegarde des données TPE & PME, que choisir ?

- La communication unifiée : 5 avantages pour votre entreprise