6 idées reçues sur la cybersécurité en entreprise

Dernière mise à jour : 7 juil. 2021



En cybersécurité, l’un des meilleurs moyens pour protéger son entreprise, c’est de sensibiliser ! Alors, pour aller dans ce sens, nous déconstruisons 6 idées reçues qui peuvent mettre en danger vos données et votre système informatique.



Idée reçue n°1 : Les petites et les moyennes entreprises ne sont pas la cible des cyberattaques.


C’est faux ! Elles sont toutes aussi vulnérables. 43% des cyberattaques visent les petites et moyennes entreprises. Elles sont de plus en plus nombreuses à en être victime car elles constituent une cible facile pour les hackers. En effet, les TPE et PME ne disposent pas toujours des protections nécessaires pour sécuriser correctement leur système d’information. Elles représentent également un pont d’accès pour toucher des partenaires ou fournisseurs de tailles plus importantes.



Idée reçue n°2 : Si mon système informatique était victime d’une cyberattaque, je m’en rendrais compte.


Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas… Certaines cyberattaques sont très difficilement détectables. Leurs impacts sur votre environnement de travail peuvent être imperceptibles (ralentissements, modification mineure, etc.) mais les conséquences sur votre système informatique sont tout autant indésirables et catastrophiques.


On estime qu’il faut en moyenne 100 jours à une entreprise pour détecter une infection sur son réseau. Plus inquiétant encore, on parle d’une période de 6 mois pour découvrir une violation de ses données (étude de Ponemon Institute’s 2017). Une mauvaise stratégie de sécurisation du SI et l’absence d’un plan de reprise d’activité peuvent fortement mettre en cause la pérennité de l’entreprise.


En savoir plus : les conséquences de la perte de données



Idée reçue n°3 : Les collaborateurs n’utilisant pas de données sensibles ne sont pas la cible des cyberattaques.


C’est faux ! Les pirates informatiques ne ciblent pas uniquement les utilisateurs exploitant des données sensibles. Ils s’intéressent à tous les utilisateurs lui donnant accès involontairement au réseau de l’entreprise, en usurpant les mots de passe et en exploitant les failles du système informatique.


Tous types de données sont dans le viseur des hackers : données personnelles (e-mail, numéro de téléphone, nom…), les codes d’accès, données bancaires… Toutes les informations qui pourront être revendues sur le web.


De plus, certains hackers n’ont pas pour objectif de vous voler vos données mais seulement de bloquer le système d’information de l’entreprise et d’exiger une rançon en échange d’un retour à la normale.



Idée reçue n°4 : Un bon anti-virus et un pare-feu sont suffisants pour protéger les données de mon entreprise.


Certes, un antivirus et un pare-feu sont indispensables pour la sécurité de votre système d’information. Mais elle ne peut se résumer qu’à leur simple utilisation. Comme le dit si bien Guillaume Poupard, Directeur Général de l’ANSSI, « la cybersécurité, c’est 99% d’anticipation, de prévention et de bon sens ».


Pour garantir une protection optimale du SI, vous devez établir une véritable stratégie comprenant différents aspects : une configuration efficace des équipements IT, politique d’accessibilité des données, monitoring, plan de reprise d’activité et sensibilisation du personnel.


Le risque zéro n’existe pas ! Les pirates informatiques mettent au point des attaques de plus en plus variées et sophistiquées. Aucun logiciel de cybersécurité peut se vanter de protéger à 100% une entreprise. Il faut donc mettre toutes les chances de son côté en intégrant cyber-résilience et bonnes pratiques numériques.



Idée reçue n°5 : Les menaces viennent uniquement de l’extérieur.


Là encore, ce n’est pas vrai ! On estime que 60% des piratages de données proviennent de menaces internes. Ces dernières sont souvent difficiles à identifier par les entreprises car elles peuvent prendre diverses formes : négligences, mauvaises pratiques, collaborateurs malintentionnés motivés par un intérêt personnel ou par l’appât du gain…


Alors, il convient d’accroître sa vigilance et de sensibiliser vos équipes aux risques et bonnes pratiques numériques. Un collaborateur bien informé, c’est un 1er rempart face aux cybermenaces. Pensez également à bien définir les droits d’accès


Idée reçue n°6 : La cybersécurité en France est de la responsabilité des services informatiques


Ce n’est pas tout à fait vrai… La Direction des Services Informatique (DSI) doit, bien entendu, garantir une protection du système d’information optimisée. Elle doit être compétente dans l’évaluation et la détection des cyber-risques, la mise en place de process et de solutions pour sécuriser l’entreprise.


Néanmoins, elle n’est pas la seule responsable. Chaque acteur de l’organisation est concerné : le top management, les administrateurs et l’ensemble des collaborateurs. En résumé, toutes personnes ayant accès aux équipements informatiques détiennent une part de responsabilité dans le maintien de la sécurité du système.



 

Disposez-vous des solutions de cybersécurité adaptées à votre activité et nécessaires à la protection de vos données ?

Êtes-vous correctement accompagné dans la protection de votre système d’information ?

Avez-vous mis en place un plan de reprise d’activité dans votre entreprise ?


Si ce n’est pas le cas, nous pouvons vous aider !


Établissons ensemble une stratégie de sécurisation de vos systèmes informatiques efficace et redoutable.


Contactez dès maintenant nos experts et découvrez tous nos services dédiés à votre cybersécurité.

64 vues0 commentaire